Astrographes Takahashi FSQ-106ED

Présentation

Astrographes Takahashi FSQ-106ED

Les astrophotographes voient en la FSQ-106ED l’un des meilleurs astrographes disponibles pour les astronomes amateurs. Avec sa focale de 530mm, un cercle image de 88mm et un champ photographique de 9,5°, elle fait office de téléobjectif pour les plus performantes caméras CCD et boîtiers photos numériques du marché.

Basée sur une formule apochromatique de type quadruplet Petzval à verre ED, la FSQ-106ED est optimisée pour l’imagerie à grand champ du ciel profond. Elle dispose d’un champ plan, d’un collier rotatif intégré et d’une crémaillère surdimensionnée. Pour minimiser l’encombrement, elle est équipée d’un pare-buée rétractable et d’un important back-focus.

Principales caractéristiques

Astrographes Takahashi FSQ-106ED

Le design Petzval modifié de la FSQ-106ED, avec aplanisseur de champ intégré à l’intérieur du tube, permet de couvrir tous les formats, du boîtier photo numérique 24×36 à la chambre photographique 6×7. Son cercle image photographique de 88mm de diamètre (champ de 9,5°) n’a pas d’équivalent sur le marché des réfracteurs de 100mm d’ouverture. Les passionnés de CCD pourront rêver à l’utilisation de grands capteurs sans risque de vignettage ou de perte de définition en bord de champ. Comme c’est la tradition chez la firme japonaise, l’objectif est entièrement collimatable afin de compenser les éventuelles contraintes mécaniques et thermiques. Une image parfaite est à ce prix.

A optique d’exception, mécanique d’exception. En remplacement du traditionnel collier rotatif de cadrage photo, Takahashi a intégré une crémaillère rotative surdimensionnée dont le design rappelle celui d’une barre de navire (d’où son surnom anglais de « Captain’s Wheel »). Ce dispositif offre une rigidité sans faille à tous les types de montage photographique, même les plus lourds. Volontairement limitée, la course de la crémaillère est commandée par un double système de mise au point à démultiplication 1/7. La lunette est équipée d’un pare-buée rétractable, pour réduire l’encombrement.

Résolument orientée vers l’astrophotographie, la FSQ-106ED dispose de très nombreux montages y compris visuels. Elle possède un back-focus de 186mm, qui ravira le plus exigeant des utilisateurs. Pour les exemples de montage, reportez-vous aux system-charts. Compacte, la lunette n’en est pas moins massive (125mm de diamètre pour un poids de 7 kg). L’association avec la monture équatoriale EM-200 est idéale, y compris avec un système de guidage TGM en parallèle. De nombreuses configurations matérielles sont disponibles pour optimiser cet astrographe et transformer l’astrophotographie du ciel profond en moment de plaisir.

Caractéristiques optiques

Le défi de tout astrographe consiste à conserver un champ parfaitement plan alors même que les capteurs numériques augmentent de taille de façon extraordinaire. Takahashi a donc opté pour un quadruplet Petzval modifié, avec correcteur intégré, afin de couvrir le plus grand champ possible, tout en minimisant les aberrations géométriques, notamment la courbure de champ et l’astigmatisme inhérents au Petzval. Du point de vue des aberrations chromatiques, l’utilisation du verre ED permet d’obtenir une correction exemplaire. Au final, le résultat est tout simplement impressionnant de planéité, de piqué d’image et de contraste.
La révolution du verre ED est en marche chez le fabricant haut de gamme japonais. L’abandon de la Fluorite, principalement pour des raisons environnementales, n’a pas pour autant dégradé les performances optiques. La FSQ- 106ED en est sans aucun doute l’exemple le plus flagrant, à en juger par les courbes de correction chromatique. Le résultat est sans appel : la nouvelle formule ED fait encore mieux que son ancêtre Fluorite ! En outre, la correction a été élargie en dehors du spectre visible pour s’adapter aux nouvelles contraintes de l’imagerie numérique.

Les spot-diagrams de la FSQ-106ED sont éloquents. Le correcteur de champ intégré, parfaitement calculé et travaillé, fait son oeuvre. Au foyer primaire, en bordure de champ (soit 44 mm de l’axe optique), les étoiles restent ponctuelles, y compris sur des pixels de 7μ. L’association d’un réducteur de focale QE spécifique (F/D 3,6 !) , désigné pour le quadruplet, permet de gagner en champ réel sur les objets étendus tout en conservant les performances optiques initiales.

Mécanique

  • Longueur du tube (mini/maxi) vers 580mm-675mm (avec accessoires standards)
  • Diamètre tube 125mm
  • Poids du tube 7 kg